A Travellerspoint blog

Back to Chile

De ==Bariloche,== nous prenons un bus direction ==Puerto Montt== au Chili. Durant les 2 jours que nous y passons, il y fait froid, pluvieux et venteux. Nous décidons de ne pas nous éterniser et de remonter vers le Nord pour aller chercher la chaleur ! Nous nous rendons au terminal de bus et achetons deux billets pour== Chillan== d’où nous prenons le train pour ==Santiago de Chile==. A Chillan, du fait d’une mauvaise revue, nous avons le petit hostal ou nous passons la nuit pour nous seuls et y sommes comme dans un petit appartement. Qui plus est le propriétaire (ou le manageur ?) est très sympa, et nous sommes proches de tout. En plus il a l’air d’y avoir pas mal de choses à faire dans les environs… Dommage… (ayant un peu de temps devant nous, nous avons directement réservé notre billet de train pour le lendemain.) Le lendemain donc, nous sautons dans le train en direction de Santiago. Depuis que nous sommes arrives en Amérique Latine nous avons toujours voyage en bus, l’expérience est donc toute nouvelle pour nous… Bien que dans le sens inverse de la marche (seules places qui restaient), nous bénéficions d’une petite table, occasion pour moi de rattraper un peu le retard du blog. De l’autre cote de la table, des français. Pour Apres discussion, j’apprends que le couple vit au Chili depuis 3 ans et elle me propose de regarder un site sur lequel on trouve de petits appartements a louer pour des prix très raisonnables, lorsque l’on s’y prend à la dernière minute. Envisageant de nous arrêter a Santiago pour une semaine afin de nous reposer, nous avons décidé de tabler un peu plus haut que notre budget habituel et avons réservé une chambre dans un hostal situé dans le centre de Santiago. En 2 temps 3 mouvements, elle nous trouve un petit appartement, situé, lui aussi dans le centre pour même un peu moins cher que ce que nous payons pour notre chambre. Or nous avons réservé pour 4 nuits, une prochaine fois, peut-être… ?
Du fait d’une coupure de courant, lorsque nous arrivons à l’hostal, nous ne pouvons accéder à notre chambre avant la fin d’après midi Lorsque nous pouvons enfin accéder à notre chambre. Cela semble très différent des photos que nous avons vues… Les peintures sont défraîchies, le couvre-lit couvert de taches et la femme de ménage ne semble pas très maniaque… Lorsque nous ouvrons le rideau de douche la baignoire est noire, un coup d’ongle en révélant sa véritable couleur : Blanche. Et les seules serviettes à disposition sont crasseuses du fait d’un problème avec la société s’occupant de leur linge. La fille de l’accueil a l’air de s’en foutre royal
Et pas d’autre chambre disponible…
Lorsque nous apprenons que ma carte de crédit n’a pas été débitée, nous décidons de ne rester qu’une seule nuit (trop tard pour chercher autre chose).
Le lendemain Peter s’entretient avec la manager, lui montre l’état de la chambre (notamment la baignoire) et obtient un peu plus de 10% du prix que nous avons payé. Nous décidons de profiter du wifi pour essayer de trouver autre chose lorsque l’appartement auquel la française dans le train avait fait allusion, nous revient en mémoire.
Par chance il est disponible aux dates que nous souhaitons : Néanmoins, échaudés par notre mésaventure de la veille, nous ne réservons que 3 nuits.
Lorsque nous arrivons dans l’appartement, nous avons du mal à réprimer notre sourire… Quelques instants plus tard nous réservons 4 nuits de plus, décidant de nous octroyer une semaine de repos…
Ayant initialement prévu de faire une excursion viticole avec notamment des dégustations de vins, nous nous ravisons après avoir eu connaissance des prix… Dans une auberge de jeunesse, (théoriquement moins cher), les prix commencent a plus de $116 par personne ! Le calcul est vite fait… Pour moins d’un tiers, nous devrions être en mesure de nous offrir quelques bonnes bouteilles, même en tablant largement au dessus de notre budget habituel et nous pourrons profiter de la bouteille entière et non d’un fond de verre ! Apres tout, pourquoi nous en priver ?
Finalement nous passons une semaine très relaxante, en profitant pour voir notamment un couple d’amis avec qui nous avions passe une soirée sympa lors de notre arrivée à Santiago. Nous passons a nouveau une soirée très sympa et, une fois encore, rentrons à l’appartement aux environs de 3h du matin.

Posted by wherethehellrwe 20:00 Archived in Chile Comments (0)

Argentina again

Le lendemain nous sommes sensés prendre le ferry, direction Buenos Aires ou nous avons loué un petit studio pour une semaine, cela s’étant révélé moins cher qu’une chambre d’hôtel, du fait d’une promotion.
(Un peu d’intimité pour une semaine, donc).
Comme toujours le temps file… Nous réussissons néanmoins à assister à l’une des nombreuses démonstrations de tango dans une rue piétonne, faisons l’expérience des innombrables « changeurs » de la rue piétonne Florida et en profitons pour changer ce que nous pensons être suffisant pour nos quelques jours en Patagonie. (Ce qui s’avèrera, bien sur largement sous-estimé !)

En temps normal nous réservons rarement à l’avance, ce qui nous permet généralement d’ajuster la durée de notre séjour au gré de nos envies et de rester ouverts à tout changement de programme.
Mais en cette période ultra touristique, les logements et les bus sont pris d’assaut et sous peine de devoir passer la nuit dehors ou de nous retrouver coincés pour quelques jours, il apparaît plus que nécessaire de réserver en amont !
Pour cette raison, nous ne passons que 3 jours à Ushuaia. Nous parvenons à réserver les 2 premières nuits et comptant sur notre chance pour trouver un hébergement pour la troisième nuit mais décidons de ne pas pousser notre chance trop loin en restant davantage. En effet, pas de gare ou passer la nuit si besoin était… Or les nuits sont fraîches et nous n’avons pas de duvets…!
Nous prenons un bus direction le Parque Nacional de Tierra del Fuego (4, 5h de marche) Rivière Lapa
Canal de Beagle avec notamment une vue superbe de la baie d’Ushuaia (+îlots avec lions de mer paressant au soleil et cormorans)
Arrive a Ushuaia a 23h !
Le 4e jour nous prenons un bus partant à 5h du matin ( !) direction El Calafate pour y aller voir notamment le glacier Perito Moreno, seul des 3 glaciers argentins à n’être pas en régression !
De notre hostal, nous avons une vue plongeante sur el Lago argentino.
Marche et tour en bateau pour admirer le glacier. Vue différente car vue du milieu de l’eau (du lac) mais en été le bateau ne peut s’approcher du glacier et se doit de rester a distance pour des raisons de sécurité. En effet, d’énormes blocs/pans de glace se détachent et tombant d’une hauteur certaine, (provoquent des remous importants), Pas beaucoup de différence donc avec la vue qu’on a depuis les balcons…
Apres 2, 3 jours nous prenons la direction de Bariloche via la fameuse route 40 ! Un peu plus cher, mais un chemin différent et plus direct (nous ne reprenons pas la même route en sens inverse) et tout le monde parlant de la ruta 40, maintenant nous pourrons dire que nous en avons vu une portion. Par ailleurs, pas de nuit en bus, celui-ci s’arrêtant pour la nuit a mi chemin a Perito Moreno (plus haut que le glacier), tous les passagers passant la nuit dans un petit hôtel. Nous y faisons la connaissance de Katie & Iliass, un couple americano-grec avec qui nous sympathisons puis retrouvons dans la même auberge de jeunesse a Bariloche. Apres avoir échangé nos contacts, nous nous promettons de nous revoir en Grèce ou chocolateries en France lorsque nous y retournerons !
Le premier jour, alors que nous avions réservé une excursion pour aller voir el Tornador et son glacier, nous jouons de malchance, avec un temps très pluvieux. Nous rentrons trempés et frigorifiés à l’hôtel. Résultat, a notre arrivée, une bonne douche chaude puis une bonne sieste sous les couvertures !
Le lendemain nous semblons avoir plus de chance avec le temps. Ca tombe bien car nous avions prévu de nous rendre au Cerro Campanario d’où on a une des meilleures vues au monde. Et le temps est dégagé ! Par contre le vent y est glacial et après nous être réfugiés a l’intérieur pour un déjeuner rapide, après quelques photos, nous ne nous éternisons pas…
Au retour nous déambulons dans les rues de Bariloche et rentrons dans l’une des nombreuses chocolateries. Nous y achetons, bien sur, quelques chocolats que nous dégustons au bord du lac. Néanmoins, après avoir goûté les chocolats Belges ou Suisses, nous sommes un peu déçus…

Posted by wherethehellrwe 19:59 Archived in Argentina Comments (0)

Direction l'Uruguay

Deux jours plus tard, partis vers midi de l’hostel, en taxi jusqu'à la gare routière de Fos de Iguaçu (au Brésil, donc), nous prenons de la un bus direction Florianopolis ou nous arrivons le lendemain juste a temps pour acheter un billet pour Porto Alegre et sauter dans le prochain bus. La pluie continue depuis Florianopolis et rebutés par le coté industriel, nous décidons de poursuivre notre route et prenons finalement le prochain bus direction Chui, située sur la frontière uruguayo-brésilienne ou nous arrivons le lendemain vers 7h ! Dans le bus nous y amenant nous discutons avec un jeune. Selon lui la petite ville ou nous envisagions de nous rendre, Punta del Diablo est, a ce moment de l’année remplie de touristes et il devrait etre très difficile de trouver de quoi nous loger si nous n’avons pas réservé a l’avance, ce qui est évidemment notre cas. Il nous conseille de descendre un peu plus bas a la Paloma, qui devrait être plus tranquille et meilleure marché. Effectivement, lorsque nous passons Punta del Diablo, elle semble envahie de touristes et nous nous félicitons de notre choix. Néanmoins, à la Paloma, le seul backpackers ou nous trouvons 2 lits, se révèle extrêmement cher ! Pour 2 lits dans un dortoir minuscule de 6 personnes, nous payons finalement plus cher que dans le plus cher des hôtels ou nous avons passé la nuit !
Nous retournons donc à la gare routière et achetons 2 billets pour le lendemain à destination de Montevideo. Le soir, après dîner, nous savourons une bière à l’hôtel et après une bonne douche, nous effondrons sur notre lit, le premier depuis 60 heures !!!
Nous passons deux jours à Montevideo et sautons dans un bus à destination de Colonia del Sacramento, ou le second jour de notre arrivée, nous profitons du beau temps pour déambuler dans la veille ville.

Posted by wherethehellrwe 17:19 Archived in Uruguay Comments (0)

Argentina

Argentina
Le lendemain de notre arrivée à Puerto Iguazu, nous achetons 2 allers-retours pour aller voir le coté Argentin des chutes d’Iguazu. Situé dans la province de Misiones, au nord-est de l’Argentine et bordé au nord par la frontière avec l’état du Parana, au Brésil , elles sont situées au milieu de la forêt tropicale, à la frontière entre l'Argentine (80 %) et le Brésil (20 %), et furent inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1984. en tant que merveille naturelle.
Pour info, Iguazu vient du guarani : í (eau) et kuasu (grand), signifiant donc littéralement « Les grandes eaux ».
En fait, il ne s'agit pas à proprement parler d'une chute, mais d'un ensemble de 275 cascades (durant la saison des pluies et jusqu'à un minimum de 150 durant la saison sèche) et de rapides formant un front de 3,0 kilomètres environ et situé dans un cadre de forêt de feuillus subtropicale variée. La plus haute d'entre elles atteignant les 90 m de hauteur, 700 m de long et 150 m de large est appelée la Garganta del Diablo en espagnol, garganta do Diabo en portugais ou gorge du Diable en français. Les gouttelettes formées en permanence par les cataractes forment d’impressionnants nuages qui humidifient les îles couvertes de forêt et les berges de la rivière, créant ainsi une étonnante interface, en constante évolution, entre terre et eau
Selon Peter qui a déjà vu les chutes de Niagara et celles de Victoria (en Afrique du Sud, ce sont, à son sens, les plus belles au monde !

Nous décidons de jouer les touristes et de nous offrir un tour en bateau quasiment jusque sous les chutes ! Pas donné, mais nous ne sommes pas déçus… Avant les trombes d’eau diluviennes qui s’abattent sur nous, nous parvenons l’un et l’autre à prendre quelques vues sympas….
Bien sur, lorsque nous sortons du bateau, nous sommes totalement trempés mais décidons de ne pas nous changer. Ce qui s’avère une bonne idée car il fait chaud et nos vêtements trempés nous gardent au frais pendant quelque temps.
Malgré la chaleur, nous décidons de déjeuner dehors. (Un conseil, ne faites pas comme nous et emportez votre pique-nique avec vous car les prix pratiqués sont de l’ordre du double de ce que vous paieriez à Puerto Iguazu !) Trop occupés a prendre des photos ou a admirer les chutes, nous ne prêtons pas suffisamment attention aux différents panneaux nous mettant en garde contre les coatis…
Nous venons a peine de déballer notre repas, quand l’un d’eux s’approche de nous et, rapide comme l’éclair se retrouve en un rien de temps sur la table. Tandis que l’un et l’autre nous tentons de sauver notre déjeuner, il se jette sur la boite contenant nos empanadas et parvenant à l’ouvrir, s’enfuit avec l’un d’eux, Peter se retrouvant les quatre fers en l’air, sa chaise ayant basculé ! Plus de peur que de mal mais néanmoins Peter s’est blessé, le pied de la chaise étant quelque peu tranchant et doit, à grand renfort de serviettes en papier et d’alcool pur (c’est tout ce que j’ai pu trouver) désinfecter sa balafre et arrêter « l’hémorragie »… !
Nous terminons « sans encombres » la visite du coté argentin, prenant des centaines de photos ! Peter ayant besoin d’un visa pour le coté brésilien, et le consulat étant fermé durant le week end, nous nous y rendons donc le lundi matin et après de multiples rebondissements (coupure d’électricité, imprimante en panne, café internet fermé…), quelques heures plus tard, Peter obtient son visa. Le soir, nous partageons un apéro puis un repas avec Fred et Emily un couple anglais, qui, à leur tour vont acheter 2 autres bouteilles de vin… et dès le lendemain nous pouvons aller visiter le coté brésilien des chutes..
Cette fois encore nous jouons les touristes et décidons de nous offrir 10mn d’hélicoptère au dessus des chutes mais jouons de mal chance et nous retrouvons sur les deux sièges du milieu… N’ayant, de ce fait pu prendre autant de photos que nous l’aurions voulu nous sommes un peu déçus mais en dépit de cela, nous avons néanmoins pu profiter du spectacle et sommes contents d’avoir pu voir les chutes du dessus. De retour à notre hostel, alors que nous préparons notre repas, nous sommes invités à nous joindre à Lydia (la gérante) et quelques autres « clients » de l’hostel, chacun mettant ce qu’il ou elle a cuisiné ou acheté au milieu de la table. Nous passons, bien sur, un super réveillon de Noël et faisons à cette occasion la connaissance d’Angelica , Lucas et Christian, occasion de pratiquer mon espagnol, l’accent argentin n’étant pas des plus aisés à comprendre !
Le jour de Noël fut en lui-même calme. Lecture, Skype, papotages notamment autour d’un pot de glace que nous partageons avec Lydia, Angelica, Lucas et Christian.
Le lendemain, nous nous rendons en marchant a un endroit appelé « las tres banderas » ou en français « les 3 drapeaux », autrement dit à la. jonction des trois frontières entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay.
Et 2 jours plus tard, nous changeons d’hostel, Peter voulant à tout prix une piscine ! Manque de pot, les 5 jours que nous y passons, sont pluvieux et nuageux ! Là encore nous sommes invités à passer le réveillon du nouvel an avec les propriétaires, des amis, de la famille et d’autres « clients » comme nous. Cette fois encore, nous passons une super soirée !

Posted by wherethehellrwe 17:03 Archived in Argentina Comments (0)

Paraguay

Paraguay
Apres 25h de bus et après 10 stops dus aux contrôles de douane et de police paraguayenne en plus des 3 autres « obligatoires », nous arrivons à Asunción, capitale du Paraguay, à 22h passées ! Une fois nos bagages récupérés, nous sautons dans un taxi afin de nous rendre dans l’hôtel que nous avons repéré sur Internet avant de partir. Bien sur, à partir de 22h le tarif de nuit s’applique. Nous sommes fatigués, et rêvons d’une bonne douche et ne cherchons pas à discuter le prix… Par chance l’hôtel est toujours ouvert et a encore une chambre pour nous !
Nous faisons un petit tour pour retirer de l’argent et manger un morceau, nous rentrons à notre hôtel ou après une bonne douche, nous nous effondrons sur le lit ou le ventilateur souffle une bonne partie de la nuit. Le lendemain, nous nous octroyons une journée de repos et n’émergeons pas de la chambre avant 15h ! Le lendemain, petite ballade le long de la rivière ou on nous a dit qu’il risquait d’y avoir de la musique mais nous arrivons trop tôt et quelques achats plus tard (notamment de l’eau !), nous retournons à notre hôtel et poursuivons nos recherches sur Internet, entamées la veille. Nous voulons, en effet, profiter d’être au Paraguay pour y acheter une tablette, l’ordinateur étant très lent. D’après ce qu’on nous a dit l’électronique au Paraguay est supposé être très bon marché, car pas de taxes. Néanmoins lorsque nous allons nous enquérir des prix dans plusieurs magasins, cela est loin de ce à quoi nous nous attendions… Les prix sont similaires à ceux de La Paz pour quelques uns, plus chers pour la plupart et pour quelques uns plus chers qu’en Australie ! Nous nous ravisons donc d’autant que durant les mois nous séparant de notre prochain passage par la Bolivie, nous risquons d’avoir de longs moments sans connectivité…

Nous ne passons qu’une semaine au Paraguay et prenons un bus direction l’Argentine.

Posted by wherethehellrwe 17:02 Archived in Paraguay Comments (0)

(Entries 11 - 15 of 48) « Page 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 »